• Post category:Coin Presse

Des milliers de visiteurs ont afflué hier à la fête médiévale

L’ancienne capitale de la République de Montferrand a renoué, hier, avec son passé à l’occasion de la fête médiévale. Un flot de visiteurs a envahi les ruelles des Matelles aux premières heures, déjà chaudes, de la matinée pour ne rien manquer des festivités. Déjà, la veille, 250 personnes avaient fait l’ascension jusqu’au château de Montferrand récemment acquis par la communauté du Pic Saint-Loup. Le buffet médiéval, samedi soir, a aussi ravi les palais de saveurs oubliées…

Un défilé de chevaliers en armures, nobles dames et autres gueux a fait fonctionner la machine à remonter le temps. Des habitants, en costume, s’étalent mêlés au cortège. Certains élus, dont le maire Alain Barbe, avaient aussi joué le jeu. Tandis que des petits s’initient aux jeux de société en vogue au Moyen Âge, les membres de la Compagnie des 4 vents se livrent à un divertissement d’un autre genre. Épée à la main, revêtus d’une cote de maille, plusieurs chevaliers s’affrontent sur la scène pour savoir qui régnera sur le territoire.

Les visiteurs ne savent où donner de la tête entre la quarantaine de stands d’artisanat et produits du terroir et les nombreuses animations. Ici, trois jeunes femmes tissent des galons qui orneront leurs costumes. Là, deux hommes présentent les armes de guerre (haches, lances, vouges, marteau… ) à un public essentiellement jeune … et masculin.

« Les gens ont souvent des préjugés sur le Moyen Âge, indique une tisseuse de la Compagnie des 4 vents. Aujourd’hui, on travaille avec des machines alors qu’eux avaient un vrai savoir-
faire. » Mahaud la commère, « qui garde les enfants comme une mère », ne dit pas autre chose : « Ces-manifestations permettent de casser les idées reçues sur le poids des armes par exemple. Les démonstrations et ateliers donnent envie aux gens d’être curieux. » Les membres des associations médiévistes retrouvent ces gestes oubliés en décryptant les récits du Moyen Âge. Un vrai travail de reconstitution dont chaque troupe s’est fait une spécialité. Leur passion fait le bonheur des profanes .

Plusieurs associations ont fait revivre les us et coutumes du Moyen Âge devant un public de tous âges : la Compagnie des 4 vents, Trencavel, Hippogriffe, les Dragons du Cormyr, Carninarem… Une troisième édition, organisée par la communauté du Pic Saint-Loup, réussie.