Loisirs. L’office de tourisme a concocté différents rendez-vous du 15 au 20 janvier.

Alors que l’hiver déploie ses frimas, l’office de tourisme de Montpellier a décidé de passer outre ses rigueurs et concocté un programme propre à ébaudir badauds, jouvenceaux, pauvres hères, ménestrels ou damoiselles.

La « Semaine médiévale » offre ainsi, du mardi 15 au dimanche 20 janvier, une plongée dans l’histoire de cette ville, qui a conservé nombre de traces de son passé moyenâgeux. D’autant que la période est celle où la cité, toute jeune encore (contrairement à Nîmes, elle n’a aucune racine antique), assoit son rayonnement (*).

Une cité réputée pour ses drapiers

La lignée des Guilhem, puis celle des rois d’Aragon – Jacques I » d’Aragon est natif de Montpellier – lui assurent un essor économique conséquent et la commune est réputée pour ses drapiers ou ses orfèvres, notamment.

Cité de libertés et cosmopolite, elle connaît une réelle effervescence dans les domaines du savoir et de l’art. Écoles de médecine et de droit sont attestées dès le XII’ siècle. Elle « est la ville où l’on trouve le plus de lettrés d’importance », écrit ainsi, lors de son passage, Benjamin de Tudèle, rabbin originaire de Navarre et fin lettré, en 1160. Avec 10 000 habitants en 1204, elle voit sa population multi-pliée par 4 au cours du XIIIe siècle. las, les épidémies (comme la peste noire), la guerre de Cent ans, des mauvaises récoltes en série et le rattachement à la couronne de France viendront ternir cet éclat. Mais ça, c’est une autre histoire…

D. P.

■ (*) La ville serait née en 985.

Un programme dense et varié

En partenariat avec Habitat jeunes et les associations Histoire et les chevaliers de l’ordre des 4 Vents, l’OT propose : du mardi 15 au jeudi 17 janvier, de 9 h 30 à 11 h (30 min, 3 €), découverte de la fresque médiévale de l’hôtel de Gayon, qui relate la vie de saint Eustache, patron des drapiers. Mercredi 16, ateliers « Secrets d’enlumineur » (dès 8 ans) et « Réalise ton blason » (dès 6 ans), de 14 h 30 à 18 h (1 h 30, 8 €), à l’hôtel de Gayon ; visite guidée du centre historique à 14 h 30 (2 h, 10 € et 8 € réduit). Jeudi 17, à 18 h, et dimanche 20, à 15 h, opéra Tristan et Isolde, à l’opéra Berlioz (5 h, à partir de 30 €). Dimanche 20, visite guidée théâtralisée « Le Moyen Âge comme si vous y étiez », à 15h (2 h, 1 4 € et 1 2 € réduit). 04 67 60 60 60.

Midi Libre du 14/01/2019