[Fiche costume] Les Chevaliers version 1.0

Répondre
Lolek

[Fiche costume] Les Chevaliers version 1.0

Message par Lolek » 14 nov. 2007 22:51

Téléchargeable

Cette fiche risque d'être remise à jour, je n'ai pas eu le temps d'intégrer des dessins à moi ;)

Othon
Messages : 589
Inscription : 20 juin 2006 16:47
Localisation : dans les nuages

chevaliers

Message par Othon » 14 nov. 2007 23:27

J'adore !!!

La question que je me pose, et meme après avoir passé des heures sur le forum des GMA, je me la pose encore : Comment faire en sorte que les manches du haubert se retrecissent entre la base (épaules) et les mains ?

Les 3 choix que j'ai eu sont :

1:Mettre des tas de lacets qui entourent le bras. Ce serait visible, or j'ai jamais remarqué.

2:Sauter regulierement des rangées d'anneaux quand on treese la maille depuis l'épaule. Le probleme c'es t que ca fait une sorte d'escalier, et c'est moche.

3:Utiliser des anneaux de plus en plus petits. Ca se verait également et ca me parait bizarre.

Alors je suis un peu perdu.

Sur la belle image du "chevalier anglais", on voit bien que la maille épouse nettement la forme du bras (D'ailleurs, vue la "minceur" de ce bras, je me demande si il porte un gambison dessous)
Il semblerais que une dizaine de centimetres apres l'épaule, il y ait peut-etre un lacet, ainsi qu'un autre au niveau du coude (il y a comme un gros pli). Et il y a un ....truc.... qui pendouille au niveau du poignet.

Ce qui renforce la thèse des lacets.. Mais un joli dessin explicatif, ou une explication pratique directe m'éclairerait.....

De toute façons, les manches de mon gambison se rétrécissent à peine, alors c'est pas vraiment important. Mais ca me turlupine quand même un peu.


J'ai trouvé des photos très interressantes :

www.liebaart.org/malien_e.htm.

On voit bien les moufles

Lolek

Message par Lolek » 15 nov. 2007 00:01

Waw, je suis encore soufflé, tu sais donc poser de vraies questions :roll:
Blague à part, tu as même raison sur certains points.

Reprenons :
La question que je me pose, et meme après avoir passé des heures sur le forum des GMA, je me la pose encore : Comment faire en sorte que les manches du haubert se retrecissent entre la base (épaules) et les mains ?
Hahaaaa, la grande question ;) Voyons ce que tu proposes :
1:Mettre des tas de lacets qui entourent le bras. Ce serait visible, or j'ai jamais remarqué.
Tout d'abord, ce n'est pas parce que tu n'as pas remarqué que ça n'existe pas. Il faut étudier les enluminures et les statuaires en détail pour affirmer ça, parce que les pièces histo de mailles qui nous sont parvenues sont souvent dans un trop piteux état. Et s'il y avait des lacets de cuir, vu que ça pourrit facilement, ils n'auraient de toute manière pas résisté au temps. Cela dit, il est admis par beaucoup de gens et même des spécialistes que les lacets de cuir servaient à resserrer la maille aux poignets, au tour de tête et aux genoux. Mais ça n'est pas la solution.

2:Sauter regulierement des rangées d'anneaux quand on treese la maille depuis l'épaule. Le probleme c'es t que ca fait une sorte d'escalier, et c'est moche.
On appelle ça une réduction, et c'est pas moche si c'est bien fait. Tu as là ta solution : à partir de l'épaule, on ferme le tube jusqu'au desus du coude. A partir de la on opère des réductions pour le coude et l'avant-bras, cela évite d'avoir la manche qui baille. Arrivé avant le poignet, re-réduction puis mise en place des moufles. Evidemment, ça paraît simple comme ça, mais c'est pas évident et il faut souvent s'y reprendre à plusieurs fois. Pour que les réductions soient moins "moches", on les place à l'arrière du bras, dans la partie peu visible.
3:Utiliser des anneaux de plus en plus petits. Ca se verait également et ca me parait bizarre.
Effectivement, lorsque la maille est régulière, une réduction de ce type n'est pas logique. Par contre, sur une cotte histo faite main, les anneaux n'ont pas tous ni le même diamètre ni le même calibre. Le tréfilage était fait lui aussi à la main, ne l'oublions pas.
Mais on parle pour la maille histo rivetée ou soudée-grain d'orge, pas pour la maille butée.
Sur la belle image du "chevalier anglais", on voit bien que la maille épouse nettement la forme du bras (D'ailleurs, vue la "minceur" de ce bras, je me demande si il porte un gambison dessous)
Il semblerais que une dizaine de centimetres apres l'épaule, il y ait peut-etre un lacet, ainsi qu'un autre au niveau du coude (il y a comme un gros pli). Et il y a un ....truc.... qui pendouille au niveau du poignet.
Là, tu as raison, c'est le problème des Ospreys, les modèles sont semble-t-il complètement étiques et portent leur maille directement à la peau... Ou alors leur gambeson et aussi épais qu'une chemise... Bref, le dessin n'est pas réaliste (contrairement à celui que je prépare). Et tu as aussi la réponse à la question des lacets ;)


Donc si on résume : le haubert s'adapte aux bras par l'utilisation de la technique des réductions de maille placées au niveau du bras, des coudes et des poignets, renforcées par l'utilisation de lacets de cuir.

Vous voulez un article sur la cotte de maille ?

Lolek

Message par Lolek » 15 nov. 2007 00:04

De toute façon, le chevalier c'est un Anglais, et les Anglais c'est tout maig' :D

Othon
Messages : 589
Inscription : 20 juin 2006 16:47
Localisation : dans les nuages

anglais

Message par Othon » 15 nov. 2007 09:50

Et ils ont le visage anguleux. Ce sont des engulés !

Merci pour ces infos, Lolek. En fait j'avais déja commencé à faire des réductions sur une des manches de ma cotte : en 3 étapes et en sautant 2 anneaux à chaque fois, selon une ligne qui partait de l'aisselle, exactement au même endroit que la couture d'un vêtement (moderne). Mais en visu la difference est vraiment ténue, c'est pour ça que ca que j'était dubitatif : Pour que ca soit efficace, je pensais qu' il faudrait mettre 4 ou 5 étapes, et j'avait peur de ce que ca pourait rendre, alors je me suis arrété là. Pour l'instant ma cotte est chez les Vivares, Si yen a un qui vient ce soir, je la récupererais. Tu seras là, toi ?

Nova

Message par Nova » 12 sept. 2008 10:08

UP!

Répondre