[Enluminures] Jongleurs

Pour les férus d'histoire et autres recherches
Répondre
Lolek

[Enluminures] Jongleurs

Message par Lolek »

Image
Dijon - BM - ms. 0173, f.066 v- 12ème siècle
Image
Musicien et Jongleur, Lat.1118, f.112v - 11ème siècle
Dernière modification par Lolek le 19 oct. 2007 21:40, modifié 1 fois.
Lolek

Message par Lolek »

Description de la deuxième enluminure.

"Musicien et Jongleur"
Tropaire d'Auch.
Début XIème

Un musicien joue du chalumeau double, rythmant au son de l'instrument les acrobaties d'un jongleur qui exécute un exercice avec des balles et des couteaux.
sam
Messages : 58
Inscription : 18 août 2006 17:02

Message par sam »

mortel c'est bien la première fois que je vois ça :)

Le flûtiste de celle du bas me ressemble assez, je trouve !!

Par contre le tour avec le lapin je le comprends pas :)
Lolek

Message par Lolek »

Je crois que c'est un truc du genre "T'as un lapin sous la tunique ou bien c'est la joie de me revoir".

Ou alors c'est
"_ Et hop, le lapin a disparu!
_ Mais il est sur votre tête...
_ Absolument pas, je vous dis que le lapin a disparu, regardez, il n'est plus dans mon chapeau.
_ Oui, mais il est sur votre tête.
_ Absolument pas!..." etc. etc.
sam
Messages : 58
Inscription : 18 août 2006 17:02

Message par sam »

hahaha excellent :) :)
Lolek

Message par Lolek »

Roman d'Alexandre, 1338-1344.

Image

Image

SAM >> Tu sais pas, toi, jongler avec une roue de charette, hein, hein ? :D
Nova

Message par Nova »

UP!
sam
Messages : 58
Inscription : 18 août 2006 17:02

Message par sam »

haha j'avais raté ce dernier message, c'est formidable le coup de la roue de charrette :)
Je vais m'entraîner à ça tout cet hiver :D
Avatar de l’utilisateur
Maude la Chaste
Messages : 1467
Inscription : 13 déc. 2009 10:46

Message par Maude la Chaste »

mmm c'est ce qui s'appelle déterrer un sujet...
en fait je suis plus que septique par rapport au sujet de la première enluminure. Ce qui m'a mis la puce à l'oreille c'est ça :Image
De l'Antiquité, il nous est parvenu un certain nombre de représentations montrant un homme âgé, offrant à un jeune homme un petit lapin. Les textes sont clairs : c'est une invitation de la part de l'homme mur à initier le jeune homme (souvent un athlète) aux plaisirs homosexuels.
Cette enluminure pose la question suivante : est-ce que cette pratique et surtout cette iconographie, est toujours en vigueur au Moyen-Age ?
La réponse est, après quelques recherches, oui. La pédérastie est tolérée jusqu'au XIIIe, et l'homosexualité chez les nobles n'est même pas cachée (Froissart, un grand troubadour, fait l'éloge des seigneurs et de leur " marmouset").

Et pour conclure, petit extrait de l'étude de Laurioux sur le sujet, directement accessible sur internet
"Cette position unique, le lièvre la doit sans doute à sa mauvaise réputation. Aux yeux des théologiens de la Basse-Antiqui té et du Haut Moyen Age, il constitue en effet un animal "particulièrement lubrique" (expression que j'emprunte au DACL, sv "lièvre"). Un topos que l'on lit dans les commentaires du Lévitique en usage à l'époque de Zacharie — prenez, par exemple, celui d'Isidore de Seville ou celui de Bède ( Quisstiones in Leviticum, IX [= PL 83, 326] et Commentarti in Levitici librum, X [= PL 91 : 345]) — explique en effet qu'en interdisant de consommer la chair du lièvre, Dieu a voulu "mettre en accusation les hommes transformés en femmes", autrement dit les homosexuels2. Cette argumentation est reprise telle quelle d'un opuscule consacré aux Aliments des Juifs par un anti-pape du IIIe siècle, Novatien, qui, dans le cadre d'une interprétation strictement allégorique des interdits mosaïques, entendait attribuer à chaque animal impur des vices aussi ignobles qu'imprévus (De cibis judaicis [= PLZ ;957 sq.]). Au lièvre échut donc l'homosexualité.
[...] Pour de longs siècles, "un lièvre" signifiera un homosexuel et les homosexuels eux-mêmes adopteront ce surnom infamant. Il est d'ailleurs troublant de constater qu'une civilisation aussi éloignée que la Chine a procédé à la même assimilation 3. Si Boswell souligne avec raison qu'en approchant l'homosexualité de certains comportements animaux, on a voulu la stigmatiser, il est clair aussi qu'en faisant d'un animal le symbole de l'homosexualité, on le dévalorisait."

et si le sujet vous intéresse, c'est la fin de la page 1 et la page 2. :roll:

Bonne lecture...

PS : bon vous me direz, Laurioux parle du Haut Moyen-Age. N'empêche, si c'est passé du -Ve siècle grec au +VIIIe siècle occidental sans coup ferrir, je pense qu'on peut rallonger de deux ou trois cents de plus, vu du contexte social.
Anabelle
Administrateur - Site Admin
Messages : 1237
Inscription : 12 déc. 2007 17:04
Localisation : Montpellier
Contact :

Message par Anabelle »

ouai, et après, Sam dit qu'il comprend pas le tour du lapin... mon oeil!!! :lol: :lol: :lol:
"je dois arrêter de vous mordre parce que si je mords trop longtemps, les gens aiment ça.
Après c'est comme une drogue."
Avatar de l’utilisateur
Maude la Chaste
Messages : 1467
Inscription : 13 déc. 2009 10:46

Message par Maude la Chaste »

:lol: moi ce que je comprends pas, c'est l'espèce de chien de prairie qu'il a sur sa tête... à moins que ce soit un lapin aussi, et un vrai tour de magie ? :?
Dernière modification par Maude la Chaste le 15 déc. 2009 23:07, modifié 1 fois.
Meriadec

Message par Meriadec »

Ben... Tout est écrit sous la photo d'époque, faut lire, c'est très clair :D

Mais vous passez à côté d'une question fondamentale : les lièvres sont-il vraiment homosexuels, et nonobstant se reproduire comme des lapins ? :shock:
Anabelle
Administrateur - Site Admin
Messages : 1237
Inscription : 12 déc. 2007 17:04
Localisation : Montpellier
Contact :

Message par Anabelle »

le truc qu'il a sur la tête je pensais que c'était un singe au début, mais je ne suis pas sûre du tout et en plus, je ne sais pas non plus ce qu'il fait là...
"je dois arrêter de vous mordre parce que si je mords trop longtemps, les gens aiment ça.
Après c'est comme une drogue."
Répondre